Courants d’éducation

Les courants d’éducation

Du jardin d’enfants au primaire inclus, le système de l’enseignement israélien compte 4 grands courants officiels et les parents ont le libre choix du courant éducatif dans lequel ils souhaitent inscrire leurs enfants.

Chaque courant d’éducation “zérem” a ses réseaux “reshet hinou’h”.

Les principaux courants sont:

Ecoles publiques laïques :  Mamla’hti
Ecoles publiques religieuses :  Mamla’hti Dati
Ecoles publiques religieuses ++ :  Mamla’hti Dati Torani
Ecoles publiques orthodoxes : Harédi

Chacun de ces courants peut aussi contenir:

Enseignement spécialisé : Hinou’h meyou’had
Enseignement technologique : Hinou’h te’hnologui

Les lycées qui préparent au baccalauréat français sous l’égide de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement du français à l’étranger) sont référencés sur le site dans la rubrique “AEFE”.

Les lycées qui accueillent les olim français et leur proposent des programmes spécifiques sont regroupés dans la rubrique “lycées pour élèves francophones, bac israélien”.

L’école publique  – Mamla’hti  –

Les programmes scolaires sont établis et contrôlés par le Ministère de l’Education. Les classes sont mixtes.

L’école publique religieuse – Mamla’hti dati – et –Mamla’hti dati torani –

Les programmes scolaires sont établis et contrôlés par le Ministère de l’Education. Aux disciplines obligatoires s’ajoutent l’enseignement religieux, “kodech”, le nombre d’heures variant en fonction de l’établissement.

Les classes peuvent être mixtes ou séparées dans le cycle primaire. En général, dans le cycle secondaire, les garçons entrent à la Yeshiva et les filles à la Ulpana.

 L’ école orthodoxe –  Haredi –

Les écoles sont distinctes pour filles et garçons. Le courant orthodoxe comporte plusieurs réseaux scolaires. Certains réseaux sont affiliés au Ministère de l’Education et suivent le programme officiel, tout en proposant un enseignement du kodech renforcé.

Les autres réseaux ne sont pas sont affiliés au Ministère de l’Education et suivent un programme minimum de matières profanes “hol” (maths, anglais) mais proposent un enseignement de kodech de très bon niveau.

L’enseignement Haredi classique ne prépare pas au bac. Cependant les élèves peuvent décider de passer le baccalauréat en candidat libre.

Concernant les garçons:
L’école primaire est appelée Héder ou Talmud Torah (Gan à la kita Het).  L’école secondaire fonctionne de façon différente en fonction du réseau choisi.

Réseau sans “Hol” : “Yechiva ketana”  durant 3 ans, puis “Yechiva Guedola”.
Réseau avec “Hol” ; “Yechiva Ti’honit” et préparation au bac.

Concernant les filles :
Les écoles sont appelées “Beit Yaacov”, un enseignement général et kodech est dispensé à des jeunes filles portant l’uniforme.

Yessodi (Kita Aleph à Het: CP à 4ème)
Ti’hon (Kita Tèt à YoudBet : 3ème à terminale)

Pour plus d’informations concernant le courant Haredi, consultez le site Hanoucca.

 

Facebook AMI